Protibis

Etude 6 : Retrouver le plaisir de mastiquer

Les galettes hyperprotidiques hyperénergétiques Protibis redonnent le plaisir de mastiquer un aliment solide.

Le plaisir de manger est essentiel pour lutter contre l’anorexie et la perte de poids des malades et des personnes âgées. Les galettes Protibis ont une texture, un aspect et un goût familier appréciés par les personnes dénutries.

 Résumé

Le plaisir de manger est essentiel pour lutter contre l’anorexie et la perte de poids des malades et des personnes âgées. Pour centrer la formulation d’un nouveau complément nutritionnel oral sur cette notion de plaisir, une étude préliminaire a été réalisée auprès de 30 personnes âgées hospitalisées au Centre Hospitalier Universitaire de Nice.
L’objectif de l’étude était de rechercher la texture, l’aspect et l’arôme des galettes qui plaisaient le plus aux malades dénutris.

Pour être ainsi au plus près des désirs des patients et des attentes des soignants, les galettes Protibis ont un goût nature et un aspect le plus familier possible : au beurre frais, avec l’aspect d’une petite galette bretonne traditionnelle. Les galettes Protibis ne contiennent pas d’huile de palme.

 

Télécharger 

 

Prêcheur I, Brocker P, Schneider SM, Barthélémi C, Bertoglio J, Philip JL, Solere JP, Manckoundia P, Van Wymelbeke V, Amar P, Darque-Ceretti E, Pesci-Bardon C.
Un complément nutritionnel oral solide pour renforcer l’apport protéino-énergétique quel que soit l’état dentaire.
Cahiers de Nutrition et Diététique 2014, 49:130-138.
(Etude 3)

 

Etude pour valider la texture, l’aspect et le goût familier de petites galettes bretonnes auprès de 30 personnes âgées dénutries

Les galettes en phase expérimentale ont été distribuées à 30 personnes âgées hospitalisées au pôle Gérontologie du Centre Hospitalier Universitaire de Nice en 2009.

Cette étude avait pour objectifs :

  • De savoir si ce nouveau produit était apprécié des personnes dénutries ou à risque de dénutrition.
  • De connaître les horaires préférés de consommation.
  • D'évaluer l'impact des paramètres bucco-dentaires sur la consommation des galettes.

Les critères d'inclusion dans l'étude étaient l'âge > 70 ans et l'aptitude à s'alimenter seul avec une alimentation solide, hachée ou moulinée, mais sans problèmes de déglutition.

Les petites galettes au beurre ont été fabriquées par le Pâtissier Chef de l'hôpital. Chaque galette pesait 5 g et contenait 1g de protéines de lait, 29 kcal et 21% des apports énergétiques totaux en protéines (AET). Durant l'étude, chaque personne participant au protocole a reçu tous les matins une boîte de 7 galettes (35 g) pendant une semaine.

L'âge moyen des 30 sujets inclus était de 83 ans, avec 11 hommes et 19 femmes. Parmi les 30 personnes ayant participé à l'étude, 77% prenaient des boissons lactées, des crèmes lactées ou des jus de fruits protéinés le matin à 10 h. La prise de ces compléments nutritionnels n'a pas diminué la consommation de galettes.

Le questionnaire de satisfaction des sujets à l'égard des galettes portait sur l'acceptabilité et les propriétés sensorielles de ce nouveau produit (évaluation - -, -, 0, +, + +), avec des commentaires libres.

Acceptabilité :

  • 52% des sujets mangeaient les galettes avec une boisson, surtout de l'eau.
  • 75% des sujets on trouvé que les galettes étaient "bien" ou "très bien".
  • Les femmes ont plus apprécié les galettes que les hommes (p<0,05).

 

Propriétés sensorielles des galettes :

- Aspect : les patients ont donné aux galettes une note moyenne de 3,9/5. Les commentaires "mignons, petits" sont revenus plusieurs fois.

- Goût : les patients ont donné la note moyenne de 3,9/5. Les femmes ont apprécié le goût des galettes plus que les hommes (p<0,01). Commentaires : " elles ont un bon goût de beurre", "ça fait des bonnes petites galettes à l'ancienne", "on ne sent pas le goût des protéines", "elles n'ont pas un goût écoeurant de lait".

- Absence d'arrière-goût : ce caractère des galettes protéinées a été très apprécié, avec une note moyenne de 4,5/5.

- Facilité pour avaler les galettes : ce caractère a également été très apprécié, avec une note moyenne de 4,3/5. Commentaires : "elles passent bien", "il n'y a pas de difficulté pour les avaler", "ces galettes ne sont pas grosses alors ça passe plus vite, pour moi c'est bien".

- "Dans l'estomac" : les biscuits se digèrent bien, avec une note moyenne de 4,5/5. Commentaires : "ça passe", "je les digère bien et pourtant j'ai des problèmes d'estomac, c'est tout léger et ça ne gonfle pas comme le pain".

Cette étude a montré que les horaires préférés de consommation des galettes variaient beaucoup selon les personnes :

  • 40% préfèrent les répartir sur toute la journée,
  • 40% préfèrent les prendre à la collation de l'après-midi (16 h),
  • 20 % préfèrent les prendre à la collation du matin (10 h).

Les paramètres bucco-dentaires n'ont pas eu d'impact sur la consommation des galettes : les galettes ont été autant consommées et appréciées par les personnes sans problème bucco-dentaire que par les personnes souffrant de douleurs buccales (3%), de sécheresse buccale (21%), d'édentation (50%), portant deux prothèses amovibles (30%) ou ayant besoin de nouvelles prothèses dentaires (50%).

 

Synthèse des résultats

  1. Dans cette série de 30 personnes âgées hospitalisées, 75 % des patients ont apprécié les galettes hyperprotidiques hypercaloriques, bien qu'il s'agisse d'une population de malades hospitalisés à risque élevé d'anorexie.
  2. Cette étude a mis en évidence la notion du plaisir de manger les galettes au moment que l'on préfère, sans horaire imposé. Le côté portionnable des sachets de galettes permet au patient de se gérer tout seul pour manger un petit goûter à l'heure qui lui convient le mieux.
  3. Environ la moitié des patients (52%) profite de "la pause galettes" pour boire de l'eau, ce qui les pousse à s'hydrater.
  4. Les femmes apprécient plus que les hommes les galettes.
  5. La consommation de galettes est indépendante de la prise de compléments nutritionnels liquides.
  6. Quels que soient la sécheresse buccale et les problèmes d'édentation ou de prothèses dentaires, il y a la même appétence pour les galettes : la consommation est basée sur la notion de plaisir.

 

Conclusion

Le plaisir de manger est essentiel pour lutter contre l’anorexie et la perte de poids des malades et des personnes âgées. Pour être au plus près des désirs des patients et des attentes des soignants, les galettes Protibis ont un goût nature et un aspect le plus familier possible : au beurre frais, avec l’aspect d’une petite galette bretonne traditionnelle. La présence de beurre frais permet d’augmenter l’appétence des personnes dénutries pour les galettes, sachant que les régimes restrictifs du type « anti-cholestérol » n’ont pas lieu d’être chez les personnes âgées ou dénutries (Zeanandin et coll., 2012).